POINTS D’INTERÊT


lugaresinteresp1
lugaresinteresp2
lugaresinteresp3
lugaresinteresp4

A seulement 2 km du camping se trouve Cazorla considéré comme l’un des plus beau village de la province de Jaén. Juché sur le versant de la corniche de « los Halcones », son centre ancien s’est développé autour du château de « La Yedra », mirador frontalier du roi de Grenade.

 

En quittant Cazorla, après 1km, on arrive au petit village de La Iruela avec ses ruelles et recoins charmants surplombé d’un ancien château templier duquel se détache la tour « del homenaje ».

 

La fraîcheur et la verdure de la nature entourent ces deux villages andalous que l’on peut visiter en parcourant leurs rues étroites et pentues, où l’on peut contempler leurs magnifiques monuments, et pourquoi pas prendre un verre et déguster une grande variété de « tapas » et plats typiques de la région dans les cafés et restaurants.

 

Úbeda y Baeza sont deux villes se situant à 45 min environ de la commune de Cazorla. Elles sont inscrites au Patrimoine Culturel de l’Humanité par l’UNESCO du fait de leurs nombreux et remarquables édifices datant presque tous de la renaissance.

 

Ne pas les visiter est presque un pécher selon la tradition ! Il est alors préférable de se perdre et de profiter de la surprise des façades ornées de colonnes, de balcons à moucharabieh, façades dont quelques unes sont l’œuvre de l’architecte Andrés de Vandelvira.

 

Visiter le Parque Natural de Cazorla, Segura y las Villas c’est aller à la rencontré de beautés et richesses naturelles d’une superficie de 214300 has, c’est le plus grand espace protégé d’Espagne et le second d’Europe, déclaré  « Réserve de Biosphère » par l’UNESCO et « Zone de Protection Spéciale pour les Oiseaux » (ZEPA).

 

C’est dans ces montagnes qui étaient sous la mer il y a 22 millions d’années, que naissent des fleuves majeurs comme le Guadalquivir et le Segura qui débouchent pour le premier dans l’océan Atlantique et pour le second en mer Méditerrannée. D’autres, mineurs, mais néanmoins très beaux, y prennent aussi leur source comme le Borosa et le Aguasmulas.

 

La fore du parc est l’une des plus riche d’Espagne avec 1300 espèces recensées. Parmi elle, 24 sont endémiques comme le pin Laricio implanté à partir de 1200 mètres d’altitude.

 

A cette richesse floristique s’ajoute une faune variée et abondante trouvant refuge dans cette végétation serrée et dans ce relief escarpé.

 

Concernant la flore, on dénombre de nombreuses espèces endémiques comme « la violeta de Cazorla », et au niveau de sa faune, le « lagartija de valverde ».

 

Les rivières comptent elles aussi de nombreuses espèces comme la truite, le barbeau et poisson-chat.

 

En plus de la chèvre sauvage, le parc est parcouru par d’autres espèces cynégétiques comme le cerf et le sanglier, réintroduits depuis leur extinction, ainsi que le muflon. On y trouve aussi des petits prédateurs comme le renard, la genette et la fouine.

 

Parmi les oiseaux on note particulièrement la présence du vautour fauve de l’aigle royal et le gypaète en voie de réintroduction.